Des services de santé accessibles malgré le handicap

21 septembre, 2018

Grâce au rapprochement des Communautés de service encouragé par le projet d’optimisation de la CCSM, St.Amant et le Centre de santé Saint-Boniface ont développé ensemble un processus pour garantir des services de santé complets à tous, y compris aux adultes souffrant de troubles du développement qui pourraient en temps normal entraver leur accès à de tels services. Ces obstacles peuvent être dus à des difficultés de mobilité, de communication ou encore à des défis de comportement.

La présidente en 2017-2018 du Centre de santé Saint-Boniface Michelle
Savard (à gauche) et sa directrice générale Monique Constant.)

La directrice générale du Centre de santé Saint-Boniface, Monique Constant, explique que « le Centre de santé Saint-Boniface a défini cinq populations prioritaires que nous devons mieux servir, et les personnes vivant avec unhandicap sont l’une d’elles. C’est pourquoi nous avons créé des liens solides avec St.Amant, un partenaire clé lié à cette population.

Avec leur aide, nous sommes en mesure d’offrir un service de dépistage pour des soins de santé primaire complets dans un environnement clinique accessible et pleinement équipé.

Située dans le Centre Accès Saint-Boniface, la clinique de dépistage de soins de santé primaire complets a ouvert ses portes le 8 juin dernier. Elle accueille des patients tous les mercredis après-midis. Le secret de cette clinique : la collaboration entre une infirmière praticienne du Centre de santé, en charge de la clinique, et une infirmière-conseil spécialisée en troubles du développement issue des services de soins infirmiers communautaires de St.Amant. Ensemble, ces deux professionnelles de la santé ont les outils pour offrir à chaque patient une évaluation complète, digne et significative.

C’est très important que tout le monde ait accès à des soins de santé complets, affirme la présidente de St.Amant en 2017-2018, Alice Sayant. Ce partenariat avec le Centre de santé Saint-Boniface nous a permis de répondre à des besoins non comblés à St.Amant : ceux des adultes ayant un trouble du développement
qui leur limite l’accès à des services de santé complets. Nous en sommes très fiers.

L’équipe de St.Amant de gauche à droite : le PDG John Leggat, la directrice de la Fondation St.Amant Juliette Mucha, la vice-présidente en 2017-2018 Francine Deroche, et la présidente du conseil d’administration en 2017-2018 Alice Sayant.

Les rendez-vous, qui durent une heure, ne peuvent se prendre que par référence d’un médecin de famille ou d’un(e) travailleur(e) social(e). Une fois l’orientation vers la clinique faite par unprofessionnel en santé ou en service social, l’infirmière établit un premier contact avec l’individu, parfois accompagné d’une visite à domicile, pour identifier la meilleure façon de réussir le dépistage complet en santé primaire en fonction des troubles de l’individu. Ce contact aide à préparer au mieux la visite de l’individu à la clinique de dépistage, avec comme objectif de le faire pleinement participer à son évaluation. S’il s’avère qu’une personne ne peut pas se rendre à la clinique, c’est aussi le rôle de l’infirmière de proposer une autre option pour lui offrir des services de santé complets de même qualité.

Par la suite, les résultats de la visite sont partagés avec l’individu et son fournisseur principal de soins de santé.

L’ouverture de ce service a été possible grâce à une subvention de la Winnipeg Foundation, précise la vice-présidente de St.Amant en 2017-2018, Francine Deroche, Le projet pilote s’étalera sur deux ans.

Archives

Derniers postes

Cliquez « Lire plus » pour voir
le contenu en français


Looking for something to do today? Go support St.Amant in Southdale and buy yourself a 50/50 ticket!

Vous cherchez quelque chose à faire aujourd'hui? Allez soutenir St.Amant à Southdale et achetez-vous un billet 50/50!
... Lire plusVoir moins

Voir sur Facebook