Un avenir plein d’espoir

13 mars, 2020

Depuis 20 ans, sœur Carole Péloquin contribue à changer la vie de détenus. Aujourd’hui, grâce à l’aide du Fonds des Charités des Sœurs du Sauveur, son legs continuera à apporter un soutien communautaire assuré pour ceux qui quittent le système carcéral. 

Dans les années 1990, sœur Péloquin a été appelée à œuvrer au sein du système judiciaire et elle a fini par assumer à plein temps le rôle d’aumônier dans un pénitencier fédéral. Son travail l’a amenée à développer de très bonnes relations avec les hommes qui se retrouvaient derrière les barreaux. Au moment de leur libération, elle leur disait : « J’espère ne plus jamais vous revoir ici! ». Malheureusement, elle reverrait bon nombre des mêmes visages d’année en année. Les compressions dans la programmation au sein du système judiciaire ont fait en sorte que les détenus soient laissés à eux-mêmes durant leur temps d’emprisonnement. Sœur Péloquin a créé l’organisme Future Hope qui offre des séances de découverte de soi permettant aux participants de se familiariser avec la méthode ennéagramme, un outil d’évaluation de la personnalité qui aide les personnes à comprendre ce qui les pousse à agir et ce qui motive leur choix et à favoriser une meilleure acceptation de soi. Sœur Péloquin a constaté un changement chez les participants, mais bon nombre d’entre eux revenaient tôt ou tard au pénitencier.

Sœur Péloquin a découvert que, souvent, ces hommes n’avaient pas d’endroit sûr où s’installer après avoir quitté le pénitencier. Avec le père Creamer, un prêtre jésuite, elle a ouvert la résidence Quixote House, une propriété qu’ils ont louée pour offrir un hébergement temporaire aux hommes à leur sortie du pénitencier. Dans la résidence Quixote House, les hommes peuvent poursuivre le programme Future Hope tout en apprenant à vivre dans un milieu solidaire, en faisant la cuisine et les tâches domestiques et en s’entraidant. Bon nombre d’entre eux profitent de cette occasion pour rétablir des liens avec leur famille et pour développer ou renouer d’autres relations importantes dans leur vie. Sœur Péloquin et le père Creamer ont tout de même constaté combien il était difficile pour beaucoup de ces hommes de poursuivre leur route après Quixote House et de trouver un logement abordable. Ils ont donc acheté une maison dans le quartier qu’ils ont rénovée et aménagée en quatre appartements. Ils l’ont nommée Massie House en commémoration du père Massie, un autre prêtre jésuite qui préconisait la bienveillance et la compassion. Les hommes peuvent y résider pendant un an ou deux, acquérir une expérience de travail et se trouver un logement abordable. 

Louis Balcaen, un bénévole au pénitencier où sœur Péloquin est aumônier, a eu connaissance du programme Future Hope. Il a constaté que le programme reposait presque uniquement sur les épaules de sœur Péloquin et Père Creamer et qu’une aide était nécessaire. Il a mis Future Hope en contact avec le Réseau compassion qui a fourni une aide financière au programme, grâce au fonds créé par Les Charités des Sœurs du Sauveur. Cette aide financière contribue à la création d’un modèle de financement durable pour l’organisme qui développe des capacités de leadership et de gouvernance et se fait connaître de manière à nouer des partenariats pour Future Hope et ses participants. 

Le fonds administré par Les Charités des Sœurs du Sauveur a été créé en 2008 et il est géré par les Charités Dorais. Depuis son lancement, plus de 70 groupes et organismes différents ont reçu une aide leur permettant de répondre à des besoins essentiels au sein de notre collectivité comme des logements pour les personnes qui se retrouvent sans abri, des repas nutritifs pour des enfants qui ne mangent pas à leur faim dans notre province, et beaucoup plus. 

Pour plus de renseignements sur Future Hope visitez futurehope.ca. Pour plus de renseignements sur le fonds des Charités des Sœurs du Sauveur, veuillez écrire à info@compassionaction.ca.

Archives

Derniers postes

Cliquez « Lire plus » pour voir
le contenu en français


Members of our board and staff are gathered today to learn about reconciliation in a day facilitated by Indigenous Health (WRHA). One of the striking images we've seen is this tree illustrating the roots and the impacts of racism and discrimination on a patient's experience - the Determinants of Health. We're thankful to be able to spend this time together and to be able to discuss how we can more actively engage in reconciliation.
//
Les membres de notre conseil d'administration et notre personnel sont réunis aujourd'hui pour en apprendre davantage sur la réconciliation en une journée facilitée par Indigenous Health (WRHA). L'une des images frappantes que nous avons vues est cet arbre illustrant les racines et les impacts du racisme et de la discrimination sur l'expérience d'un patient - les déterminants de la santé. Nous sommes reconnaissants de pouvoir passer ce temps ensemble et de pouvoir discuter de la manière dont nous pouvons nous engager plus activement dans la réconciliation.
... Lire plusVoir moins

Voir sur Facebook

The St.Amant Free the Spirit Festival has gone virtual this year! Watch this short clip to find out what motivates the Langelers to participate year after year. Want to support Tara's Angels? The link to donate is below!

Le Festival Libérer l'esprit est devenu virtuel cette année! Regardez ce court clip pour découvrir ce qui motive les Langelers à participer année après année. Vous voulez soutenir l'équipe Tara's Angels? Le lien pour faire un don est ci-dessous!
... Lire plusVoir moins

Voir sur Facebook